Accueil > Les exportateurs canadiens se préparent à mettre un terme à l’exception des NIMP vers les États-Unis

Les exportateurs canadiens se préparent à mettre un terme à l’exception des NIMP vers les États-Unis

20 décembre 2012

Les exportateurs canadiens se préparent à mettre un terme à l’exception des NIMP vers les États-Unis
Précédemment, un article avait été écrit par Herwood sur un changement des Normes internationales pour les mesures phytosanitaires (NIMP). Par contre, ce mois-ci plusieurs nouveaux renseignements ont été divulgués. L'Association Canadienne des Manufacturiers de Palettes et Contenants (ACMPC) estime que ce changement aura lieu en janvier 2015 lorsque l'USDA Animal and Plant Health Inspection Service aura accepté et fourni un préavis de 12 à 18 mois.
 
Les exportateurs canadiens doivent se préparer s'ils utilisent un des matériaux d'emballage suivants pour expédier leur marchandise au sud de la frontière :
  • Palettes
  • Caisses-palettes
  • Col de palettes de bois
  • Caissons
  • Autres plateaux de chargement
Les matériaux d'emballage en bois expédiés outre-mer vers l'Amérique du Nord sont déjà sujets à la norme contre l'éradication des insectes, mais jusqu'à présent les États-Unis et le Canada ont mutuellement convenu d'une exception. On croit que ces insectes envahissants auraient déjà franchi la frontière terrestre naturellement, ou sur une des innombrables cargaisons avant même que la nouvelle réglementation ne soit envisagée. Mais la propagation des insectes exotiques envahissants s'est poursuivie et les autorités concluent maintenant que les emballages en bois non traité seraient en partie à blâmer.
 
HWP propose déjà un traitement thermiquement certifié répondant aux normes NIMP 15 qui protège nos forêts tout en éliminant les insectes et les larves. Ce traitement des palettes permet à la marchandise d'être expédiée de façon sécuritaire n'importe où dans le monde. D'un point de vue nord-américain, il semble souvent que les espèces envahissantes proviennent seulement de l’Asie et des autres continents, mais ce n'est pas le cas! Le scarabée rouge de térébenthine provient d'ici et dans plusieurs autres endroits au monde, il n'est pas le bienvenue. C'est pourquoi l'Union européenne, ainsi que de nombreux autres pays, exigent maintenant des palettes traitées.
 
Utiliser des palettes traitées thermiquement est plus qu'une simple question de responsabilité personnelle envers mère Nature. Le coût de la non-conformité peut être très élevé. Voici ce qui pourrait se produire si les produits étaient expédiés sur des palettes ne possédant pas la marque IPPC internationalement reconnue et cherchaient à entrer au Canada par un pays autre que les États-Unis :
 
  • Les envois se voient refuser l'entrée au pays
  • Un traitement doit être fait et les frais doivent être payés par l'importateur
  • Les coûts associés à l'inspection doivent aussi être payés par l'importateur
 
Voilà pourquoi nous pouvons supposer que des implications sont similaires puisque l'accord des États-Unis et du Canada tire à sa fin. Communiquez avec HWP pour plus d'informations pour être mieux préparé à ce changement.


198, rue Principale nord, Windsor (Québec) J1S 2E3 Tél.: 1 800 884-4907 | Téléc.: 819 845-7582
Copyright© 2017 - Herwood inc. | Conception Web par Adeo